Nouveau venu parmi les super-aliments, le Cordyceps intéresse de plus en plus de personnes en quête d’une solution naturelle pour incrémenter leur bien-être. mais qu’est-ce que le Cordyceps ? 

Champignon ô combien spécial, le Cordyceps suscite pour autant de nombreuses interrogations auxquelles nous vous proposons de répondre.

Au fil de ce guide, découvrez pourquoi le Cordyceps, aussi appelé « champignon chenille », est si spécial, quels sont ses bienfaits et comment le consommer pour en tirer le meilleur parti.

Table des matières

Qu’est-ce que le Cordyceps ?

Si le Cordyceps est devenu fameux parmi les siens, c’est en partie grâce au célèbre jeu vidéo post-apocalypse Last Of Us récemment adapté au petit écran, dans lequel il est question d’un champignon capable de transformer les humains en zombies.

Mais rassurez-vous, ce n’est que pure fiction. Le Cordyceps vous veut du bien, rien que du bien, on vous le promet ! 

Un champignon parasite

Le Cordyceps appartient à la grande famille (plus de 65 000 espèces) des champignons “ascomycètes”.

Également appelés “champignons supérieurs”, on trouve également dans ce groupe : la levure, que l’on utilise en boulangerie ou en brasserie, ainsi que le penicillium, utilisé en fromagerie et pour l’élaboration d’antibiotiques.

Mais la particularité du Cordyceps, c’est surtout qu’il se classe parmi les champignons entomopathogènes.

En d’autres termes, ce type de champignon parasite les insectes et les arthropodes (arachnides, crustacés, myriapodes) pour s’y développer et se reproduire. Vous aurez remarqué que l’être humain ne figure pas parmi ses proies !


Parmi les champignons parasites, on trouve la famille des Cordycipitacées, laquelle est composée de plus 600 espèces.

Question subsidiaire : quelle espèce de Cordyceps devriez-vous consommer ? Réponse un peu plus loin… .

Description du Cordyceps

Comme nous le verrons, ce champignon médicinal se consomme généralement sous forme de poudre ou de gélules. Il est toutefois intéressant de savoir à quoi ressemble le Cordyceps à l’état naturel… Quoique, son aspect n’étant pas très ragoutant, on espère que cela ne vous empêchera pas d’en consommer si telle est votre intention !

En effet, le Cordyceps mesure entre 5 et 10 cm, et ce n’est ni plus ni moins qu’un cadavre de chenille momifié traversé par une tige brune. D’où son petit surnom : champignon chenille.

Les différentes espèces de Cordyceps

Parmi les espèces recensées, trois sont intéressantes à connaître pour éviter toute confusion :

  • Cordyceps Unilateralis : c’est celui dont il est question dans le jeu vidéo Last Of Us. Il parasite les fourmis et contrôle leur comportement pour se multiplier. Il n’a pas d’usage thérapeutique particulier ;
  • Cordyceps Sinensis (ou ophiocordyceps sinensis) : il pousse exclusivement sur les chenilles Thitarodes que l’on trouve uniquement dans les hauteurs du Tibet. Il est utilisé depuis des siècles en médecine traditionnelle chinoise. Sinensis signifie en sino-japonais “ver d’hiver, herbe l’été” car il parasite une chenille qui hiberne sous terre en hiver et se développe sous forme d’une tige d’environ 5 cm qui traverse la tête et sort de terre au printemps ;
  • Et enfin, le Cordyceps Militaris : contrairement au Cordyceps Sinensis, il est possible de le cultiver, il est donc plus abordable et c’est généralement lui que l’on trouve dans la composition des compléments disponibles dans le commerce. Il n’est pour autant pas moins efficace, au contraire, il serait plus riche en cordycépine et polysaccharides, les principes actifs du champignon.

Quelles sont les molécules actives du Cordyceps ?

Maintenant que vous connaissez quelques membres de la famille Cordyceps, il est temps de savoir de quoi il est fait ! Comme vous allez le voir, ce champignon abrite un vrai cocktail de molécules extrêmement intéressantes d’un point de vue des bienfaits thérapeutiques.

En effet, le Cordyceps contient :

  • De l’acide cordycépique, qui est le principal ingrédient actif du genre Cordyceps. C’est cette substance à qui l’on attribue la plupart des vertus de ce champignon.
  • Des polysaccharides (plus particulièrement, les bêta-glucanes) : molécules qui appartiennent à la famille des glucides qui jouent un rôle extrêmement important dans le règne végétal, notamment pour stocker l’énergie ou former des structures. L’amidon et la cellulose sont des polysaccharides. Outre leur usage dans l’industrie alimentaire comme additif, ils sont étudiés pour leurs potentielles propriétés sur le système immunitaire. Ils seraient notamment immunomodulateurs ;
  • 18 acides aminés, dont 8 essentiels. Pour rappel, les acides aminés sont des sortes de briques essentielles à la formation de protéines, lesquelles sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme ;
  • Les vitamines E, B1, B2, B12 et K ;
  • De nombreux minéraux et oligo-éléments : cuivre, zinc, potassium, calcium, magnésium, sélénium, manganèse ;
  • Des lipides et carbohydrates ;
  • Et enfin, des stérols : ergostérol (précurseur de la vitamine D).

D’où vient le Cordyceps ?

L’histoire du Cordyceps remonte à des siècles en arrière et commence à plus de 3 000 mètres d’altitude, quelque part au Tibet. Sa découverte est attribuée à un éleveur de Yack du peuple Yung, qui remarqua un beau jour que les bêtes qui broutaient l’herbe — pourtant aride — des plateaux de l’Himalaya étaient particulièrement vigoureuses et énergétiques, malgré leur âge avancé.

Imaginez sa surprise lorsqu’il s’aperçut que l’herbe en question était en réalité la partie visible d’une chenille parasitée par un champignon…

Malgré son aspect rebutant, le Cordyceps fut pendant longtemps réservé à un cercle restreint d’initiés : l’Empereur, le Dalaï-Lama et quelques autres privilégiés.

En effet, ce champignon est extrêmement rare : on ne le trouve que sur les hauts plateaux tibétains, entre avril et juin, et la récolte est très sommaire, 300 kg par an maximum.

Moche et pénible à récolter, le Cordyceps est pourtant la star de la pharmacopée chinoise. Selon les médecins, le champignon chenille offre une véritable cure de jouvence à qui le consomme. Non seulement il tonifie le Qi, mais en plus il équilibre le Yin et le Yang… Comprenez : il stimule la libido. C’est d’ailleurs pour cela que certains le connaissent comme le Viagra de l’Himalaya.

Mais le Cordyceps ne se limite pas à raviver la flamme sous les draps. Il pourrait également améliorer les performances sportives et guérir toute une flopée de maux.

La rumeur qu’un champignon peut améliorer significativement la qualité de vie de qui en consomme voyage rapidement (enfin, plusieurs milliers d’années après sa première utilisation en MTC) jusqu’en Occident.

Quelles sont les propriétés du Cordyceps ?

Le Cordyceps est un champignon dit “adaptogène”, c’est-à-dire qu’il adapte son action en fonction des déséquilibres de l’organisme. Les champignons adaptogènes, tels que le Cordyceps, le Reishi, le Chaga et d’autres, sont utilisés depuis longtemps dans les médecines traditionnelles, comme la médecine chinoise et la médecine ayurvédique, pour leurs propriétés médicinales supposées.

En effet, ils contiennent des composés bioactifs qui peuvent aider à renforcer la résistance au stress, à réguler les fonctions corporelles et à favoriser un état de bien-être général.

Les bienfaits du Cordyceps sont encore à l’étude, mais voici tout de même un aperçu de sa potentielle richesse thérapeutique.

Le Cordyceps pour augmenter la libido et la fertilité 🔞

Historiquement, le Cordyceps est connu pour ses propriétés aphrodisiaques. Comme nous l’avons mentionné, certains l’appellent d’ailleurs le viagra de l’Himalaya.

Outre son utilisation ancestrale en médecine traditionnelle chinoise pour revigorer le Qi de ces messieurs et pour favoriser la grossesse chez la femme, certaines études réalisées sur un modèle animal confirment l’action du Cordyceps sur la libido et la fertilité.

En effet, une étude [1] réalisée sur des rats atteints de diabète (les problèmes érectiles font partie des symptômes de la maladie) montre que la supplémentation en Cordyceps permet d’améliorer la qualité, mais aussi la quantité de sperme. Une augmentation de la synthèse de testostérone est également observée.

L’équipe conclut que le Cordyceps est une piste intéressante comme traitement pour améliorer les dommages testiculaires liés au stress oxydatif (lequel est causé par la vieillesse, le mode de vie, certaines maladies chroniques).

Stimule les performances physiques 💪🏻

Mis à part ses potentielles vertus sur la libido, le Cordyceps est également connu pour booster l’énergie physique. Les compléments formulés avec du Cordyceps sont d’ailleurs particulièrement appréciés par les sportifs désireux d’améliorer leurs performances.

Et là encore, certaines études tendent à confirmer les avis et retours d’expérience des consommateurs de Cordyceps qui disent avoir gagné en résistance grâce au champignon.

L’une d’entre elles [2] a notamment étudié le cas de 20 personnes en bonne santé âgées entre 50 et 75 ans qui ont consommé du Cordyceps pour améliorer leurs performances physiques. Au bout de 12 semaines, leur taux de lactate à l’effort a augmenté de 10,5 % tandis que leur ventilation pulmonaire de 8,5 %.

Bien que l’étude ne porte que sur un très petit panel, les chercheurs concluent que le Cordyceps aide potentiellement à augmenter l’apport en oxygène vers les muscles, ce qui se traduit par une amélioration des capacités physiques.

Effets sur la longévité 👴🏻

En médecine traditionnelle chinoise, le Cordyceps est parfois appelé “le champignon de la longévité”. En effet, comme c’est le cas de la majorité des champignons fonctionnels, le Cordyceps renferme toute une foule de bioactifs (vitamines, minéraux, acides aminés, etc.) faisant de lui un potentiel élixir de jeunesse.

Actuellement, aucune étude ne s’est sérieusement penchée sur les potentielles vertus anti-âge du Cordyceps. Cependant, des milliers d’années d’utilisation pour prolonger la longévité ne sont sûrement pas le fruit du hasard…

Le Cordyceps pour renforcer et réguler le système immunitaire 🤒

Le Cordyceps suscite également l’intérêt de la sphère scientifique pour sa potentielle action sur le système immunitaire. Il serait en effet capable de réguler la réponse inflammatoire, faisant de lui un potentiel candidat comme traitement à de nombreuses maladies auto-immunes orphelines.

L’effet du Cordyceps sur le système immunitaire est avéré chez les animaux. Chez l’humain, les études préliminaires sont encourageantes.

Une expérience[3] réalisée sur 79 hommes adultes en bonne santé pendant 4 semaines a révélé que le système immunitaire du groupe ayant reçu du Cordyceps a été substantiellement stimulé par le champignon par rapport au groupe ayant reçu un placebo.

Protège les voies respiratoires 🫁

En médecine traditionnelle chinoise, outre pour ses propriétés énergisantes, le Cordyceps est également prescrit en cas de troubles respiratoires.

Certaines études[4] réalisées sur des modèles animaux confirment que le champignon peut effectivement aider à réduire l’inflammation des poumons, mais aussi favoriser la restauration des voies respiratoires et se révéler utile dans la prévention de problèmes respiratoires, notamment en cas de maladie pulmonaire obstructive chronique telle que la bronchite ou l’emphysème.

Antitumorale et anticancéreux 👨🏻‍⚕️

Comme nous l’avons vu un peu plus tôt, la cordycépine est l’un des principaux ingrédients actifs du Cordyceps. Et il suscite énormément d’intérêt au sein de la communauté scientifique, car il pourrait fournir une action complète contre le cancer.

En effet, de nombreuses études [6] suggèrent que le Cordyceps a des effets antiangiogéniques (évite la formation de nouveaux vaisseaux qui alimentent les cellules cancéreuses), anti-métastatiques (évite la migration de cellules cancéreuses dans l’organisme) et pourrait également induire l’apoptose (mort des cellules cancéreuses).

Obésité 👟

Comme nous l’avons vu un peu plus tôt, le Cordyceps peut potentiellement aider à améliorer les capacités physiques, ce qui constitue un atout de taille pour les personnes en surpoids qui font de l’exercice en vue d’augmenter leur besoin énergétique est donc, in fine, perdre du poids plus rapidement.

Mais ce n’est pas le seul coup de pouce que le Cordyceps a à offrir aux personnes qui souffrent d’obésité. En effet, certaines études suggèrent qu’il peut également booster le métabolisme et ainsi réduire l’accumulation de cellules adipeuses dans l’organisme.

Notamment, une expérience [5] réalisée sur des rats en surpoids a montré que la prise quotidienne de Cordyceps permet de réduire le gain de poids, mais aussi de réduire le risque de “foie gras” généralement associé à la condition de surpoids.

Traitement contre l’insuffisance rénale 🔥

En Chine, il existe des traitements contre l’insuffisance rénale diabétique formulés à base de Cordyceps qui sont brevetés et dont l’efficacité est avérée. En effet, en médecine traditionnelle chinoise, le Cordyceps est notamment utilisé pour tonifier les reins.

Bien que les scientifiques ne comprennent pas son mode d’action dans sa totalité, certaines études[7] suggèrent que le Cordyceps présente des activités anti-hyperglycémiques, anti-inflammatoires, immunomodulatrices, et anti-fibrotiques, constituant un traitement efficace contre le diabète et ses conditions associées telles que l’insuffisance rénale.

Le Cordyceps pour protéger le cerveau 🧠

Comme nous l’avons expliqué un peu plus tôt, la cordycépine, principal ingrédient actif du Cordyceps, aurait des propriétés anticancéreuses intéressantes. Mais cette substance a plusieurs cordes à son arc ! En effet, certaines études suggèrent une action neuroprotectrice.

Une étude notamment [8], réalisée sur des rats ayant subi un traumatisme crânien, montre que la prise quotidienne de Cordyceps aide à réduire l’inflammation des neurones et restaurer les capacités cognitives.

Le Cordyceps est-il sûr pour la santé ?

En soi, le Cordyceps ne présente pas de danger pour la santé.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que les champignons, par leur structure racinaire (le mycélium), ont la capacité d’absorber les substances (qu’elles soient nocives ou bénéfiques) présentes dans le sol dans lequel ils se développent. Il existerait notamment deux cas d’empoisonnement au plomb causés par la consommation de Cordyceps.

Il est donc primordial de sourcer correctement les champignons que l’on souhaite consommer, que ce soit sous leur forme brute, sous forme de poudre ou en gélule.

En ce qui concerne les effets indésirables, là encore, le Cordyceps n’a aucune raison de provoquer quelconque effet secondaire grave. Cependant, il peut potentiellement entraîner des douleurs abdominales ainsi que des troubles de la digestion.

Pour vérifier votre tolérance au Cordyceps, il est recommandé de commencer par une faible dose. Par ailleurs, par mesure de précaution, sa consommation est déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux personnes sous traitement en raison du risque potentiel d’interaction médicamenteuse.

En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin.

Comment consommer du Cordyceps ?

Il existe plein de façons de prendre du Cordyceps ! Tout dépend de ce que vous recherchez, et à quelle fin vous souhaitez le consommer. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici un tour d’horizon des différentes manières de profiter des potentielles vertus du Cordyceps.

Quelles formes galéniques ?

La meilleure façon de prendre du Cordyceps est sans doute sous forme de poudre, car il est ainsi possible de l’ajouter facilement à n’importe quelle préparation (smoothies, thé, café, yaourt, recettes à base de Cordyceps). Par ailleurs, correctement stockée, la poudre peut être conservée pendant très longtemps

Cependant, le Cordyceps peut également être pris sous forme de :

  • Champignons séchés : généralement utilisés dans les préparations culinaires, en particulier dans la cuisine asiatique. Ils peuvent être réhydratés en les faisant tremper dans de l’eau chaude pendant environ 20 à 30 minutes avant d’être utilisés dans des plats, tels que des soupes, des sautés, ou des plats à base de riz ou de nouilles. Toutefois, l’utilisation du Cordyceps en cuisine ne présente pas beaucoup d’intérêt, dès lors que sa saveur est relativement neutre ;
  • Sous forme de gélules : un moyen pratique de consommer ce champignon médicinal, car son dosage est simplifié ;
  • Ou bien, sous forme de teinture de Cordyceps : ce sont des extraits liquides concentrés. Elles peuvent être prises directement sous la langue ou diluées dans de l’eau ou du jus.

Quelle posologie ?

En ce qui concerne la posologie du Cordyceps, il est essentiel de suivre les recommandations spécifiques fournies par le fabricant.

En effet, les doses optimales peuvent varier en fonction du type de produit, de la concentration de Cordyceps et de la forme (poudre, gélules, teinture, etc.). Elles dépendent également de votre état de santé, ainsi que des effets attendus.

Quoi qu’il en soit, il est important de ne pas dépasser la dose recommandée, car une consommation excessive peut entraîner les effets indésirables que nous avons mentionnés un peu plus tôt (troubles digestifs).

En ce qui concerne la durée d’utilisation, il est généralement recommandé de consommer le Cordyceps sous forme de cure d’environ 1 mois.

Où acheter du Cordyceps ?

Vous pouvez acheter du Cordyceps dans divers endroits, que ce soit en ligne ou en magasin avec pignon sur rue. Voici quelques options courantes pour acheter du Cordyceps :

  • Sur internet : vous trouverez facilement de nombreuses boutiques en ligne spécialisées dans les compléments alimentaires et les produits de santé qui proposent du Cordyceps. Nous vous conseillons d’opter pour une marque reconnue, qui atteste d’une certaine expérience dans le domaine bien-être, telle que Nobilis-Mushroom, marque française réputée ;
  • Dans des boutiques spécialisées : herboristerie, magasin bio, etc. ;
  • En pharmacie et parapharmacie, il est également possible de se procurer des compléments formulés avec du Cordyceps.

L’avantage d’acheter sur internet est que vous trouverez du Cordyceps au meilleur prix. Cependant, comme nous l’avons mentionné, il est important de choisir une marque de confiance.

Cordyceps gélules

L’efficacité du Cordyceps : notre avis

Malgré une apparence pour le moins singulière, le Cordyceps est l’une des stars des supers-aliments et des compléments bien-être. Mais, ce champignon médicinal est-il réellement efficace ?

La plupart des avis et des retours d’expérience de consommateurs de Cordyceps sont positifs, notamment en ce qui concerne l’amélioration des performances physiques. Toutefois, il est important de garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un produit miracle. En d’autres termes, pour obtenir des résultats satisfaisants, il est important de prendre le Cordyceps dans le cadre d’un mode de vie sain.

En ce qui concerne ses potentielles vertus thérapeutiques, nous rappelons que malgré le fait que certaines études précliniques soient encourageantes, et malgré une utilisation ancestrale en médecine chinoise, d’un point de vue scientifique, le Cordyceps n’a aucune propriété thérapeutique.

Dans tous les cas, l’auto-médication peut être dangereuse et nous vous conseillons de consulter un médecin .

En cas de doute, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à consulter notre équipe experte !

Tous nos produits