Bien que les propriétés médicinales du Reishi  (ou red reishi) soient connues depuis des millénaires en Orient, ce n’est qu’à partir des années 80, avec l’intérêt croissant pour les thérapies naturelles et alternatives, que la communauté scientifique occidentale s’est penchée sur le potentiel de sa richesse thérapeutique.

Les études préliminaires lui suggèrent en effet de nombreux bienfaits pour la santé. Le Reishi serait, entre autres, un anticancéreux efficace, en plus d’être un antiviral redoutable (notamment contre le VIH). Par ailleurs, les usages ancestraux lui confèrent des propriétés adaptogènes, ce qui signifie qu’il est capable de rétablir l’équilibre au sein de l’organisme.

Bref, les raisons de consommer du Red Reishi ne manquent pas ! Cependant, avant de vous commencer une cure, il est important de se de mander qu’est-ce que le Reishi. 

Nous vous proposons un tour d’horizon des différentes études réalisées ainsi que quelques conseils pour consommer ce formidable champignon médicinal.

Table des matières

Qu’est-ce que le Reishi ?

Le Red Reishi, Ganoderma lucidum, de son nom scientifique, est connu et utilisé dans diverses cultures orientales.

Il a ainsi plusieurs noms vernaculaires : Lingshi en médecine traditionnelle chinoise, ou encore, d’en d’autres régions d’Asie : Man-nen-také (champignon de 10 000 ans), Kichijô-také (champignon du bonheur) ou Kadodé-také (champignon du départ).

Ceci dit, il est communément appelé Reishi, qui signifie champignon divin en chinois.

Reishi : plusieurs variétés, plusieurs couleurs ?

Il est intéressant de noter que le Red Reishi n’est pas une variété en soi : red (rouge en français) fait référence à l’état de maturité du champignon, tandis que Reishi peut faire référence à plusieurs variétés.

En effet, le Ganoderma lucidum change de couleur avec le temps. Lorsqu’il est jeune (trop jeune pour être utilisé en médecine traditionnelle chinoise), il est d’abord vert, puis blanc, avant de devenir jaune. Ensuite, lorsqu’il est assez riche en composants, il devient bleu, puis rouge. C’est à ce moment-là qu’il est généralement récolté pour un usage médicinal, bien que, dans certains cas, il soit récolté plus tard encore, lorsque le Reishi est noir.

Et puis, outre ses différents stades de maturité, le Reishi se décline en plusieurs variétés, selon la région où il pousse. On distingue en effet le Ganoderma lucidum du Ganoderma sinense et du Ganoderma Lingzhi, tous originaires de Chine, mais de régions géographiques différentes. Ils auraient, du reste, une composition similaire, et donc, un usage thérapeutique proche.

Par ailleurs, bien que le Reishi se trouve principalement dans les forêts de Chine, de Corée et du Japon, il est également possible d’en trouver en Europe, en Amérique du Nord (Ganoderma tsugae) ou en Australie (Ganoderma austral).

Description du Reishi

Le Reishi pousse près des vieux arbres et son pied, qui se développe généralement de manière latérale, peut atteindre les 20 cm. Son chapeau ressemble à s’y méprendre à une petite louche qui peut tout de même mesurer jusqu’à 20 cm de diamètre. D’ailleurs, dans certaines régions d’Asie, le Reishi est surnommé Louche-de-petit-enfant (Mago-jakushi), louche de chat (Néko-jakushi) ou encore, louche à soupe (Otama-jakushi).

Comme nous le disions un peu plus tôt, le Reishi change de couleur au gré de ses différentes étapes de maturité. Le plus souvent, il est récolté lorsqu’il est brun-rouge, un peu comme de l’Acajou. D’ailleurs, sa texture rappelle effectivement celle d’un bois, car il est légèrement strié radialement. Le Reishi a donc une texture rugueuse comme du bois brut, oui, mais il est recouvert d’une fine couche de laque. Il est luisant, d’où son nom Ganoderma lucidum.

Si l’apparence du Reishi est sophistiquée, sa saveur, elle, l’est beaucoup moins ! Il s’agit en effet d’un champignon coriace et amer qui ne se prête pas du tout à une utilisation gastronomique.

Quelles sont les molécules actives du Reishi ?

Tout comme le Cordyceps ou le Lion’s Mane, le Reishi est un champignon médicinal extrêmement riche en composants bioactifs. On en recense en effet pas moins de 400, parmi lesquels :

  • Des fibres ;
  • Des vitamines (B5 et B9) ;
  • Des oligo-éléments (potassium, calcium, phosphore, zinc, cuivre, etc.) ;
  • Des protéines ;
  • Et des acides-aminés.

Par ailleurs, outre sa richesse sur le plan nutritionnel, le Reishi abrite des molécules actives très intéressantes d’un point de vue thérapeutique :

  • Des polysaccharides, et notamment des bêta-glucanes, qui sont connus pour leurs propriétés sur le système immunitaire ;
  • Des terpènes (ganodérénique, lucidéne, polyporétone), qui sont responsables du goût et de l’odeur du champignon. Ils agissent également en synergie avec les autres molécules actives du Reishi ;
  • Des triterpénoïdes, dont l’acide ganodérique, qui est particulièrement étudié pour ses potentielles propriétés antioxydantes, anti inflammatoires et immunomodulatrices.
ensemble-de-champignons-red-reishi-sur-tron-arbre.jpg

D’où vient le Reishi ?

Les spécialistes estiment que le Reishi figure dans la pharmacopée chinoise au moins depuis la dynastie Yuan (13 et 14è siècle). Cependant, selon la légende chinoise, le champignon est connu et utilisé depuis bien plus longtemps.

En effet, la légende raconte que le Reishi a été découvert par l’empereur Shennong, figure semi-mystique de la Chine ancienne associée à l’agriculture, à la médecine traditionnelle chinoise et à la découverte des propriétés médicinales des plantes.

Il aurait répertorié le Reishi au sein de la toute première pharmacopée chinoise (le Shennong Ben Cao Jing), aux côtés de 365 autres espèces. Toujours selon la légende, ce personnage étant transparent, il pouvait observer l’effet des plantes sur son organisme. En ce qui concerne le Reishi, il aurait notifié sa capacité à renforcer le Qi et prolonger la vie. On raconte même qu’il pourrait revivre les morts…

D’ailleurs, en Corée, il fait partie des 10 symboles de longévité.

Plus tard, entre le 7e et le 10e siècle, durant la dynastie Tang, le champignon aurait poussé sur les colonnes en bois du palais royal de Kan-ch’uan, faisant de lui un symbole de bon augure. À partir de là, le Reishi, en plus d’être l’une des stars de la médecine traditionnelle chinoise, est également perçu comme un porte-bonheur.

Avec une telle réputation, le Reishi ne tarde pas à se faire connaître en Corée, ainsi qu’au Japon, où il occupe également une place importante en médecine, mais aussi dans la culture populaire.

Potentiels bienfaits du Reishi

En médecine traditionnelle chinoise, le Reishi est employé pour renforcer le Qi. Dans notre langage occidental, cela signifie qu’il pourrait stimuler le système immunitaire, ce qui ferait de lui un candidat de choix dans la recherche de divers traitements tel que le cancer, mais aussi à titre préventif, pour réduire l’intensité de certaines attaques virales et bactériennes.

Bien qu’il n’y ait à ce jour pas de preuves formelles, les résultats de bons nombres d’études viennent confirmer les propriétés du Reishi revendiquées par la médecine traditionnelle chinoise.

Stimule le système immunitaire ⚡️

À l’instar du Maitake et du Chaga, le Red Reishi est particulièrement riche en bêta-glucanes, une substance capable de stimuler le système immunitaire.

Une étude [1] a été réalisée en Colombie, avec des enfants de 3 à 5 ans supplantés en yaourts enrichis en bêta-glucanes pendant 12 semaines. Les résultats montrent que les enfants ayant pris les β-glucanes avaient plus de cellules immunitaires, notamment des lymphocytes, dans leur sang par rapport à un groupe qui a reçu un placebo.

Ainsi, il pourrait être judicieux de consommer du Reishi avant l’hiver afin de fortifier le système immunitaire et préparer l’organisme aux infections virales et bactériennes.

Le Reishi, potentiel traitement contre le sida (VIH) 🔞

Comme nous venons de le voir, les bêta-glucanes contenus dans le Reishi stimulent le système immunitaire.

Mais les pouvoirs anti-viraux du champignon ne se limitent pas au virus de la grippe. En effet, les scientifiques se penchent également sur un potentiel traitement contre le sida.

Toutefois, cette fois-ci, la palme ne revient pas aux bêta-glucanes, mais aux triterpènes tels que le Lucidumol A et l’acide ganodérique bêta.

Selon une étude [2], ces substances ont en effet montré des propriétés significatives dans l’inhibition de l’activité de la protéase du virus de l’immunodéficience humaine (VIH-1).

Des études supplémentaires sont bien évidemment nécessaires, cependant, les résultats préliminaires sont encourageants et constituent un nouvel espoir !

Anticancéreux 🧬

Des recherches [3] réalisées à la fois en laboratoire et sur des animaux suggèrent que les polysaccharides contenus dans le Reishi ont des effets anticancéreux en agissant sur le système immunitaire.

En effet, ces substances ont la capacité d’empêcher la formation de nouveaux vaisseaux sanguins nourrissant les tumeurs, mais aussi de tuer directement les cellules cancéreuses.

Bien que leurs mécanismes d’action ne soient pas tout à fait compris, différentes études [4] s’accordent sur le fait que le Reishi agit sur différentes cellules du système immunitaire, comme les lymphocytes B, les lymphocytes T, les cellules dendritiques, les macrophages et les cellules tueuses naturelles. En résumé, il aurait des effets immunomodulateurs, anti-prolifératifs, pro-apoptotiques, anti-métastatiques et anti-angiogéniques.

Propriétés anti-âge du Reishi 👵🏻

Comme nous l’avons mentionné un peu plus tôt, le Reishi est également connu pour ses effets sur la longévité. Certains l’appellent d’ailleurs le champignon de l’immortalité

Ce champignon n’a évidemment pas le pouvoir d’une pierre philosophale, cependant, selon certaines études, ce serait un excellent antioxydant. En d’autres termes, il pourrait lutter contre le stress oxydatif, et donc, contre les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules.

Une étude [5] réalisée sur 42 volontaires supplantés avec du Reishi en gélules pendant 6 mois a notamment permis de montrer que le champignon est effectivement efficace contre le stress oxydatif de par sa nature antioxydante, anti-âge et hépatoprotectrice (l’étude montre également qu’il permet de maintenir le foie en bonne santé).

Santé cardiovasculaire 🫀

Les potentielles propriétés antioxydantes du Red Reishi profitent également au système cardiovasculaire.

En effet, des chercheurs ont administré un extrait de Red Reishi (polysaccharide peptidique) à des personnes atteintes de cardiopathie ischémique (= maladie coronarienne) pendant 90 jours. Ils ont pu observer une nette amélioration de l’activité des défenses antioxydantes, notamment contre l’athérosclérose. [6]

L’athérosclérose est une affection médicale caractérisée par le durcissement et le rétrécissement des artères à l’origine des angines de poitrine, des crises cardiaques et des AVC.

Perdre du poids avec le Reishi ? 💪🏻

Le Reishi n’est pas un coupe-faim, et ne peut pas favoriser la perte de poids des personnes dont l’alimentation n’est pas saine et équilibrée. Cependant, des chercheurs ont montré, via une expérience sur des murins, qu’il peut aider les personnes atteintes d’obésité.

En effet, il a été montré que certaines personnes sont en situation de surpoids non pas parce qu’elles ont une mauvaise alimentation, mais parce que leur microbiote intestinal est altéré.

Le mycélium de Reishi, en partie parce que c’est un agent adaptogène, pourrait être utilisé comme prébiotique pour produire un microbiote intestinal spécifique associé à une réduction de la prise de poids. Il pourrait également aider à réduire l’inflammation (également associée à l’obésité) ainsi que la résistance à l’insuline chez les personnes obèses.

Reishi et effets antidiabétiques 🍬

Enfin, des études [8] suggèrent que certains composants actifs du Reishi tels que les polysaccharides et les triterpénoïdes ont des effets hypoglycémiants, c’est-à-dire qu’ils réduisent les niveaux de sucre dans le sang.

Les polysaccharides augmentent notamment les niveaux d’insuline et réduisent les taux de sucre sanguin, tandis que d’autres composants du Ganoderma lucidum peuvent inhiber des enzymes impliquées dans la régulation du glucose, ce qui aide à contrôler la glycémie.

Le Reishi est-il sûr pour la santé ?

Les études réalisées sur les effets du Reishi sur l’organisme soulignent toutes l’absence de toxicité des composants du champignon. Sa consommation est donc, à priori, sûre pour la santé.

Cependant, par mesure de précaution, les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que les enfants devraient éviter de prendre du Red Reishi. Par ailleurs, les personnes sous traitement devraient consulter leur médecin avant d’entamer une cure, car il pourrait y avoir un risque d’interaction médicamenteuse. C’est notamment potentiellement le cas des personnes qui ont des problèmes cardiovasculaires, ainsi que celles atteintes de diabète.

Le Reishi n’est pas non plus censé provoquer d’effets indésirables. Il peut, tout au plus, provoquer des troubles gastro-intestinaux. Il est toutefois important de vous assurer que le produit est de bonne qualité (issu de l’agriculture biologique) et de le consommer en respectant les indications fournies par le fabricant.

Par ailleurs, nous vous recommandons de commencer par une faible dose afin de vérifier l’absence d’allergie au produit.

Comment consommer du Reishi ?

Le Reishi est un champignon  fonctionnel à présent très populaire en Occident. Il est ainsi très facile de s’en procurer et sous de nombreuses formes. Voici toutefois quelques conseils pour vous aider à vous y retrouver.

Quelles formes galéniques ?

Comme nous l’avons mentionné un peu plus tôt, il ne s’agit pas d’un champignon comestible sous sa forme brute. Cependant, il est disponible sous différentes formes galéniques adaptées à un usage quotidien :

  • Séché : le champignon séché peut être infusé dans de l’eau bouillante. Cette méthode pose toutefois le problème du dosage, sans mentionner le fait que la saveur du Reishi n’est pas très agréable ;
  • En gélules/capsules, sous forme de complément. Il s’agit de la méthode de consommation la plus pratique de toutes, car chaque gélule est dosée. Par ailleurs, ce type de produit se conserve facilement ;
  • Sous forme de poudre, il suffit de l’ajouter à vos boissons (jus, smoothies, café, etc.) ou même à vos plats si vous le souhaitez. Cependant, là encore, le goût du Reishi n’est pas très ragoutant ;
  • En teinture, sous forme liquide, que l’on peut également ajouter aux plats et boissons.

Quelle posologie ?

La quantité de Reishi à prendre dépend de tout un tas de facteurs tels que la concentration du produit, la forme galénique, mais aussi le poids, l’âge et l’état de santé. C’est pour cette raison que nous vous conseillons de respecter les indications fournies par le fabricant. En cas de doute, vous pouvez également demander conseil à votre médecin.

Cependant, à titre indicatif, en médecine traditionnelle chinoise et japonaise, les dosages varient généralement de 1,5 g à 9 g par jour.

Par ailleurs, du fait de son action antivirale, il est généralement conseillé de suivre une cure d’une durée de 3 semaines juste avant l’hiver afin de fortifier le système immunitaire.

Où acheter du Reishi ?

Comme nous l’avons dit, il est assez facile de se procurer du Reishi. En effet, vous pouvez en trouver dans un magasin spécialisé ou même en parapharmacie. Il est également possible de s’en procurer sur internet.

Toutefois, il n’est pas forcément évident de trouver du Red Reishi de bonne qualité, c’est-à-dire, issu de l’agriculture biologique, et riche en composants actifs. Pour cela, faites le choix d’une marque de confiance, qui soit transparente vis-à-vis de la provenance et de la composition de ses produits.

L’efficacité du Reishi : notre avis

Le Red Reishi est utilisé depuis des siècles pour fortifier l’organisme ainsi que pour ses effets bénéfiques sur la santé. Par ailleurs, les résultats préliminaires des études réalisées à son sujet sont très positifs.

Il est intéressant de noter que les divers avis et retours d’expérience disponibles sur internet, notamment sur les forums de consommateurs, tendent à rapporter que le Reishi permet effectivement de stimuler les défenses immunitaires et de se prémunir contre les attaques virales.

Quoi qu’il en soit, il est important de garder à l’esprit que, pour obtenir des résultats probants, il est important de consommer le Reishi dans le cadre d’une hygiène de vie saine et équilibrée.